Capsule 12 : Compostage

Le compostage domestique version paresseuse !

Saviez-vous qu’environ 44% des déchets domestiques sont compostables ? Si vous participez à la collecte de composte de votre municipalité, BRAVO ! Mais vous pouvez faire mieux ! Imaginez que vos déchets ne se promènent plus sur les routes dans de lourds camions polluants ! Imaginez que vous avez chaque année du compost de qualité pour nourrir votre pelouse et votre potager et manger vos produits locaux ! Voilà le miracle du compostage domestique. Et ce n’est pas sorcier, je vais même en profiter pour vous partager les grandes lignes de ma méthode ‘paresseuse’ !

Ce qu’il vous faut

Un bac de compostage, que vous pouvez acheter, ou encore fabriquer. La Ville de Gatineau offre un remboursement de 30$ pour ces deux cas, voir les informations ici. Pour des conseils de fabrication, voir ici. Vous aurez aussi besoin d’un outil pour le brasser, soit une fourche, ou un pic aérateur ou … un bâton.

Photo_comosteur_bois Image_composteur_rond

L’endroit

Installez le dans votre cour, sur un sol naturel bien drainé. Pas trop loin de la maison, au soleil partiel.

Quoi faire

Ça y est, vous êtes déjà prêt à le remplir de matière compostable. La règle ici est de mélanger des matières brunes (sèches) et vertes (humides) dans votre comopsteur.

Matières brunes (2 portions): feuilles mortes, brindilles, paille, papier journal, mouchoirs et essuis-tout, pain, pâtes, riz, terre

Matières vertes (1 portion): Végétaux (tiges, fleurs, mauvaises herbes sans graines), résidus de fruits et légumes, coquilles d’œufs, filtres et marc de café, sachets et thé.

À éviter (dans le compost domestique) : Tout résidus d’origine animale (poisson, lait, viande, os, litière animale, etc), tous produits gras (huile, sauce, gras), produits traités chimiquement, feuilles de rhubarbe.

Ensuite, veillez à ce que votre compost garde toujours une certaine humidité, semblable à une éponge mouillée qui ne dégoute pas. Finalement, remuez votre tas de compost de façon occasionnelle afin de l’aérer.

Votre compost est prêt à être utilisé lorsqu’il est décomposée en substance noire qui sent la forêt, dans laquelle vous ne distinguez plus les composantes. Il peut être utile de le tamiser pour enlever les matières très longues à décomposer, tels les coquilles d’oeuf, écailles et noyaux. Voir ici des conseils sur l’utilisation du compost.

 Le compostage facilité est un livre très complet que vous pouvez consulter sur le web. Il est produit par Recyc-Québec est vous dira tout ce que vous voulez savoir sur les différentes matières à inclure, la méthode et les solutions en cas d’odeur.

Pour ceux n’ayant pas de cour extérieure, sachez qu’il existe aussi le vermicompostage

Voici donc une méthode de base pour se mettre au compostage domestique. Je vous souhaite un bel automne, et n’oubliez pas de suivre la préparation de la Valorifête à www.facebook.com/valorifete 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s